CookiesAccept

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
L’expression Big Data signifie littéralement « mégadonnées » et désigne selon le magazine en ligne Le Big Data un ensemble très volumineux de données qu’aucun outil classique de gestion de base de données ou de gestion de l’information ne peut traiter. En effet l’explosion quantitative des données numériques a poussé les chercheurs à mettre au point de nouveaux dispositifs de collecte et de traitement du Big Data. Pourquoi les entreprises s’intéressent-elles à ces données et quels sont les enjeux liés au Big Data en 2017 ? Les réponses dans la suite de cet article.
 
Big Data : état des lieux en 2017
 
Considéré comme la dernière étape de la troisième Révolution Industrielle (celle de l’information), le Big Data se décline autour de cinq concepts principaux :
 - Le volume de données
 - La variété d’information
 - La vélocité de création, de collecte et de partage de ces données
 - La véracité des données recueillies
 - La valeur de chaque information
 
Les enjeux liés au Big Data sont multiples, au sein d’un environnement en perpétuelle évolution, et sont principalement liés à l’optimisation des performances des outils utilisés. Le paysage technologique de la filière Big Data est extrêmement mouvant et les principaux acteurs du marché – Oracle, HP, SAP ou encore IBM - se trouvent engagés dans une course à l’innovation dans le but d’optimiser à la fois la création, la récupération, le stockage et le traitement des données.
 
La filière Big Data représente un enjeu commercial incontournable pour les entreprises qui parviennent à manipuler correctement les mégadonnées et à former un écosystème informationnel pertinent. Cependant, le Big Data présente aussi des difficultés non négligeables :
 - Comment isoler les données intéressantes des données inutiles ?
 - Comment stocker et traiter de tels volumes de données et selon quels critères ?
 - Quel est le degré d’incertitude des informations recueillies ?
 - Quels profits peut-on réellement tirer de l’usage du Big Data ?
 
Une chose est sûre cependant : le Big Data est désormais bien plus qu’une simple tendance et les entreprises qui ne l’exploitent pas courent le risque de se laisser dépasser par la concurrence. De nombreux économistes n’hésitent d’ailleurs pas à affirmer que le Big Data est un tournant aussi important qu’internet en son temps pour les entreprises.
 
Pourquoi les entreprises s’intéressent-elles au Big Data ?
L’intérêt du Big Data provient de sa capacité à produire des informations statistiques de très grande ampleur, et d’en tirer des modèles relatifs aux comportements, aux tendances et aux opinions de toutes sortes. Les domaines d’application du Big Data sont extrêmement variés :
 - Santé : apparition et propagation des épidémies, corrélation symptômes / pathologies
 - Services collectifs : modes de transports, secteur de l’éducation
 - Etudes d’opinion : analyse de tendances ou de popularité pour les partis politiques
 - Marketing : analyse d’intérêts, de comportements, d’habitudes pour proposer le meilleur produit, au meilleur prix, au meilleur moment
 
Pour de nombreuses entreprises, le Big Data représente avant tout une opportunité pour développer leurs ventes, leurs bénéfices, leurs marchés et pour créer de nouvelles offres sur-mesure à l’attention de nouveaux clients. C’est pourquoi en dépit des coûts conséquents que représente le Big Data, la majorité des organisations estime qu’il s’agit d’un investissement pertinent.
 
Big Data : les grands enjeux de 2017
Malgré les évolutions qui n’ont cessé de voir le jour au sein de la filière Big Data, certains enjeux demeurent tout aussi importants en 2017 que par le passé :
 - La qualité des données : face à l’immensité des données traitées, il est primordial de pouvoir privilégier l’analyse des données les plus pertinentes et les plus fiables
 - Le traitement des données : il est important de disposer de bases de données optimisées, dotées de solutions de gestion et de traitement des données automatisés (en temps réel si possible) ainsi que d’outils de correction automatique afin d’éviter toute erreur pouvant altérer l’analyse des données
 - La protection des données : la majorité des données exploitées provenant principalement de comptes utilisateurs, leur utilisation repose donc sur la relation de confiance existant entre l’entreprise et ses clients. C’est pourquoi la question de la sécurité et de la protection des données est déterminante et se retrouve régulièrement au centre de la polémique, à mi-chemin entre protection de la vie privée et enjeux économiques.
 
L’évolution des projets liés au Big Data en 2017
Cependant de nouveaux éléments ont récemment vu le jour, qui s’annoncent déterminants en 2017, et notamment au sujet de la nature des investissements liés au Big Data, comme l’affirme un article paru sur le site d’actualité Silicon. En janvier 2016, Gartner (entreprise américaine de conseil et de recherche dans le domaine des techniques avancées) estimait que 60% des projets Big Data ne dépassaient pas le stade de simple pilote. Un an plus tard, l’étude Big Data Executive Survey montre que 80% des sondés estiment que leurs investissements dans le Big Data ont été couronnés de succès, sachant que la moitié affiche un retour sur investissement.
Si les investissements ont singulièrement augmenté – 37% des entreprises du classement Fortune 1000 ont investi plus de 100 millions de dollars dans le Big Data au cours des cinq dernières années – les organisations recherchent également une réduction des coûts entrainés par le traitement des mégadonnées. La seconde motivation des entreprises est de créer une autre voie pour l’innovation et la disruption, puis de lancer de nouveaux produits et services. Les projets liés au Big Data se consolident donc progressivement autour de bénéfices réels et de moins en moins de projets se soldent par un échec selon les organisations sondées.
Il est également probable que les futures mutations de la filière Big Data toucheront les technologies susceptible de s’imposer dans un futur proche, telles que l’internet des objets, comme le présuppose un article du Journal du Net. D’ici 2020, la planète comptera plus de 30 milliards d’objets connectés, et l’implication des entreprises dans ce processus ne cessera de croître. Or, cela pose la question de la sécurité et de la protection des données hébergées par ces objets connectés : le Big Data peut potentiellement jouer un rôle crucial dans la protection des données des entreprises et la lutte contre la cybercriminalité via une analyse pertinente des données en question. Il se trouve donc non seulement au coeur des enjeux économiques actuels, mais est également susceptible de devenir de plus en plus incontournable à l’avenir